Pourquoi investir dans un revêtement antifatigue ?

Publié le 20/11/2017

Pourquoi investir dans un revêtement antifatigue ?

En France comme un peu partout dans le monde, bon nombre de personnes travaillent dans un secteur où le travail debout et statique est une réalité de tous les jours.

Exemple de revêtement antifatigueLe travail debout sur des surfaces dures (le béton par exemple) entraîne sur le court-terme une fatigue musculaire des membres inférieurs et du bas du dos mais aussi des problèmes inhérents des suites de ces problèmes : démotivation, perte de concentration et donc de productivité dans une certaine mesure.
En effet lorsque les employés ne sont pas confortablement installés à leur poste de travail, ils cherchent par tous les moyens une façon de compenser leur malaise entraînant bien souvent un ralentissement de leur efficacité.

Comment apparaît la fatigue musculaire ?

Lorsqu'on est debout sur une surface dure pendant de nombreuses heures, la position statique engendre une contraction quasi-permanente des muscles inférieurs et donc une diminution de la qualité de l'irrigation sanguine au niveau des jambes. En temps normal, l'activité musculaire se traduit par des contractions et des relâchements. Dans le cas décrit un peu plus haut, le manque de relâchement musculaire entraîne une diminution de la remontée sanguine vers le coeur et donc une accumulation de sang pauvre en oxygène d'où l'apparition de la fatigue musculaire qui peut se traduire également par des enfilements.

Exemple de revêtement antifatigue

Comment fonctionne le tapis antifatigue ?

Le principe de base d'un tapis ou dalles antifatigue est toujours le même. On remplace le sol dur par une matière plus ou moins élastique (mousse de vinyle, caoutchouc, textile, vinyle de bois, etc...).
Les pieds de l'opérateur s'affaissant légèrement dans la matière élastique, ce dernier fera appel de manière inconsciente aux muscles de ses jambes pour maintenir son équilibre. Cette activité musculaire retardera l'apparition de la fatigue musculaire en maintenant une qualité de l'irrigation sanguine au niveau des parties inférieures.
Attention toutefois à ne pas avoir une surface trop molle, en effet l'opérateur devra produire trop d'efforts pour maintenir son propre équilibre.

Quels sont les points importants pour choisir son tapis antifatigue ?

  • L'environnement d'utilisation : sec, humide, huileux ou encore poste de soudage vont définir les prérequis techniques du tapis
  • L'intensité d'utilisation : le nombre d'heures d'utilisation par jour du tapis va définir le type de tapis à prendre. En effet prendre un tapis à usage modéré (4 h / jours environ) alors que le tapis est utilisé plus de 12 heures par jour risque d'amener à un usage prématuré du produit
  • Les dimensions de l'utilisation : pour des postes individuels et des lignes de production avec des tapis d'une largeur inférieur à 1.20 m les tapis en taille prédéfini ou en rouleaux sont idéaux. Lorsque l'on a besoin de recouvrir une surface plus importante en termes de largeur, il vaut mieux recourir à un système de dalle qui permet de recouvrir l'ensemble de la surface en un plan de revêtements solidaires les uns aux autres.

Information
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à faciliter votre navigation et à vous proposer des services et offres personnalisés. Pour en savoir plus au sujet des cookies déposés et modifier vos paramètres relatifs aux cookies, consultez notre Politique de confidentialité. Je suis d'accord.